Un challenge sur mesure: Faire un Trail long d’ici juin….

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

3 ème défi de l’année, que le temps passe. Ce sera un trail long mi-juin
( https://www.samoens-trailtour.com ) .

Le Tour Du Criou à Samoëns en Haute-Savoie.

53 Km et 3500 de dénivelé cumulés.

Une ballade qui devrait me prendre pas loin de 10 heures.
Ma plus longue distance à ce jour réalisée, est de 32 km en Trail.

Mais l’important ce n’est pas l’objectif mais le chemin pour y arriver.

Ce coup-ci, je viserai plus.

Alors comment procéder ? Comment s’entraîner pour que le corps et l’esprit puissent encaisser une telle course ?
Et bien comme toute compétition, il faut s’entraîner intelligemment. Se renseigner, aller chercher les infos, questionner les connaisseurs de la discipline.

Il faudra aussi accepter les sacrifices à faire, car ce type d’entraînement va demander du temps, beaucoup de temps.

Ayant une jeune expérience, je me suis tourné vers des amis experts en la matière qui ont déjà réalisé de telles courses.
Une fois la prépa en main, il a fallu que je me l’approprie, que je la comprenne.

Séance de travail en côtes

Donc je suis parti sur 12 semaines de préparation. C’est 3 à 4 semaines de plus qu’une prépa marathon quand même.
A hauteur de 4 sorties par semaine voire 5 si possible. Je pars plutôt sur 4.
Il y aura des semaines plus dures que d’autres, même très dures. Je réalise vite que je vais faire en entraînement long sur un dimanche, équivalent à ce jour au plus long des Trails de ma petite carrière.

Il faudra réaliser des sorties rando-trail de 2H30 à 5H en entraînement.


Sur la semaine, il y aura des sorties nature d’une heure ou sorties “entraînement spécifique”, de vitesse de montées aussi.
Une quatrième sortie complémentaire de VTT.

Comme mon précèdent défi du Semi-marathon de Paris, https://courir-et-bien-être.com/semi-marathon-de-paris-mon-asthme-na-pas-gagne/,

Cette préparation est essentielle à la réussite de ce défi.

Je connais les bienfaits d’une préparation, mentale et physique. Celle-ci m’aidera par la même occasion, à me prouver une fois de plus que nous sommes capables de réaliser des choses incroyables.

Il faut juste savoir les préparer pour pouvoir les atteindre.

Aimant la nature, je vais pouvoir m’en donner à coeur joie. Pour réaliser certaines sorties longues, il va falloir partir sur les Vosges ou en Allemagne ou aussi au Mullerthal au Luxembourg. Des endroits magiques par leur beauté.
En compagnie parfois par mes amis,” les Loulous du club” et bien d’autres aussi.
Je me réjouis déjà de pouvoir partager de tels moments de plaisir à travers l’effort commun.
La course c’est une chose, mais la prépa commune est vraiment un plus essentiel à mes yeux.

La team au trail des Marcaires

Durant cette prépa, il est judicieux de s’inscrire sur une ou deux courses pour se jauger un peu, et changer de sentier afin de se confronter à des sols plus techniques que les sous-bois. La plupart du temps, dans des trails de montagne, le sol est jonché de roches.

J’ai donc participer au petit trail des Roches:

https://www.traildesroches.com, sur le 20km avec ces 1000m de dénivelé positif cumulé . Avec 2H33min pour boucler le périple. Une belle perf qui m’encourage pour la suite.
Cela m’a fait comprendre dès la première descente, à quel point il fallait être attentif. Mes chevilles s’en souviennent encore tellement le sol était technique.


Et puis deux semaines plus tard au tour du trail des Marcaires:

Cette fois-ci sur le 32 km et 1600m de dénivelé cumulé.
A ce jour c’est ma plus grosse sortie jamais faite.
Là encore ce ne fût pas de tout repos. Des belles caillasses saillantes en veux-tu en voilà. Et quelques passages dans la neige à 1300m d’altitude. Malgré ma sortie de route de 3 km et 180 m de dénivelé, j’ai quasiment réussi mon pari de le faire en moins de 5H car j’ai boucler le parcours en 5H10 min. Ce fût dur, mais toujours bénéfique. Mon objectif final sera bien plus rude et plus long aussi.

Un bout du Trail des Marcaires.
Un des éléments clés de la réussite de cet objectif passe aussi par l’alimentation.


Ce n’est pas celle-ci qui me fera gagner en vitesse. En revanche elle m’est d’une grande aide en terme de récuperation.
Par exemple, j’ai tenté de passer une semaine complète, sans manger de viande, en allant chercher l’apport en protéines ailleurs comme dans les oeufs ou le poisson mais surtout dans les légumineux.
Vous n’imaginez pas les bienfaits de ce type d’alimentation.

Mes efforts en entraînement ne seraient pas aussi bon si je ne n’avais pas modifié mon régime alimentaire.

J’ai déjà perdu 3 kilos en faisant un peu plus attention au grignotage et aux sucres raffinés.
Cela se ressent aussi sur les sorties. Moins de poids sur les impacts au sol c’est tout bénèf !
Faites comme moi. Essayez et jugez par vous-même.

J’ai parcouru le plus dur de cette préparation spécifique.

Puisque j’en suis à la 9ème semaine, et les gains de performance sont à couper le souffle.
Je ne me reconnais pas tellement, je prend plaisir dans les montées. Je suis étonné de faire des sorties de 2H30 sans fatigue. Et je ne parle pas des descente à vitesse grand V.

Première expérience avec des bâtons.

On en revient toujours au même principe: se fixer des objectifs, mettre un plan d’action pour les réaliser, feront de vous une personne bien meilleure que vous l’étiez auparavant, quelque soit le domaine d’application.

Il me reste 4 semaines encore et je commence à douter malgré toutes ces belles améliorations physiques. C’est tout à fait normal, je ne suis qu’un homme après tout.

Je me prépare dores et déjà mentalement à passer 10 à 12 heures dans les alpages savoyards. Acceptant les coups durs pour atteindre des paysages à couper le souffle.
Mais aussi à avoir la lucidité de passer outre les moments de faiblesse ,en sachant que “ça passera, ça passe toujours”.

J’en profite pour remercier NivekDraw.

Un ami et artiste dessinateur qui à accepter de collaborer à mon projet par le biais de son coup de crayon. Il aura accepter ce défi qui lui à demander des ressources pour sortir de sa zone de confort et ainsi acquérir de nouvelles compétences dans son domaine.
Merci à toi pour ton oeuvre.
Vous pouvez aller voir son travail ici: https://www.facebook.com/NivekDraw01/

Et moi je vous donne rendez-vous mi-juin pour voir si mon défi sportif le plus important de cette année sera réalisé.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : défis

6 commentaires

Patrick FLOQUET · 23 mai 2019 à 22 h 43 min

Bien sûr que tu vas réaliser ton objectif Seb ! Et on sera à tes côtés si tu as un coup de moins bien ! 😉

    Steph · 23 mai 2019 à 22 h 52 min

    Bien joué Seb. Tu vas y arriver j’en suis sur. Tous tes efforts ne seront pas vain

      sebastien · 29 mai 2019 à 5 h 17 min

      Oui merci Stephane. Je peut promettre de déjà me donner à fond avec le plaisir qui va avec .

    sebastien · 29 mai 2019 à 5 h 15 min

    Merci à toi Patrick.La bonne compagnie fera du bien en effet.

Merchier · 23 mai 2019 à 22 h 51 min

Encore un magnifique retour de ta belle progression !!rien n’est facile dans la vie mais tu prouve qu ‘avec de la motivation du serieux dans l’alimentation et surtout un plaisir dans chacunes de tes sorties on peux avoir des résultats ! Hâte de partager cette aventure Samoens !!! 😊

    sebastien · 29 mai 2019 à 5 h 16 min

    Merci Sebastien. Une belle aventure nous attend pour pouvoir lâcher les chevaux durement gagné lors de cette prépa.

Laisser un commentaire