Courir le 56 km de L’UTHK

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous y voilà, je vais enfin faire mon premier Trail long.
Enfin non, puisque 3 mois auparavant, j’ai participé à celui de Samoëns. https://youtu.be/qr9sopGslI0
Mais voilà, course arrêtée d’urgence pour cause de violents orages à 7km de l’arrivée.

Revanche oblige, me voilà inscrit sur le 56km de L’UTHK.

Courir dans le château du Haut-Koenigsbourg est plutôt alléchant non?
A peine arrivé, le dépaysement est total. Entre les vallons Alsaciens et les villages mythiques, tout ceci nous promet une belle balade.

Une fois checké le matériel obligatoire, puis ranger et ordonner notre sac, et enfiler notre tenue adéquate, nous partons vers 5H30 récupérer le dossard à Kintzheim: village attenant en bas du vallon du Haut-Koenigsbourg.
Le calme est de rigueur ce matin, est c’est appréciable. Un café et pain d’épice plus tard, il est temps de s’aligner sur la ligne de départ.

A 7h, c’est parti… vite.

Et oui, c’est et cela restera roulant ( chemin plat et pas technique), très roulant.
Tellement roulant que la plupart des premières montées, nous les courons. En général, sur une telle distance la plupart des côtes sont marchées pour ne pas s’épuiser sur long terme.
Une pensée pour ceux qui sont partis la veille à 21H sous une forte chaleur. 109 km les attendent. Il y a toujours plus fou que nous décidément ! Nous apprenons que la nuit il y a eu un bel orage. Une fraîcheur bien venue selon eux.

Il y a une belle ambiance sur le parcours. Tant par les coureurs que nous croisons, que par les bénévoles et supporters qui nous encouragent.


Les Alsaciens sont vraiment très sympa. Un vrai plus sur cette distance.


Avant le premier ravito, une surprise nous attends. Une collation dans son jus: du pain d’épice à la cabane du pain d’épice servit avec le sourire par une demoiselle en tenue d’époque. Mmmmh que c’est bon.
Hop on grimpe jusqu’au premier ravitaillement. Les sentiers sont toujours bien larges. Et la montée est souvent douce ce qui fait que nous courons souvent. Trop souvent à mon goût pour un Trail.

Première pause et déjà 1000m de dénivelé.

On a rien senti, je le paierai bientôt. Le ravitaillement est suffisant mais pas abondant je dirais. Point noir, déjà plus de coca-cola. Sur du long, beaucoup en boivent pour avoir du sucre rapidement pour l’organisme.
Et il y a encore bien 150 personnes derrière nous à venir.
D’ailleurs, l’organisation en a pris compte pour les futures courses.

Reprise et on remonte jusqu’à 950m d’altitude. Un point de vue magnifique sur l’Alsace. Il faut en profiter car il sera quasiment l’unique du parcours. Encore une fois je le savais, cette course est très souvent boisée, ce qui est monotone à la longue.
Gros coup de mou, qui durera 2 bonnes heures. Mon ami Didier, ne voulant pas me laisser seul malgré mes “râleries”, a tenu bon. Jusqu’à ce que la machine et la tête surtout, reparte de plus belle.

Deuxième ravitaillement dans un petit village magnifique bordé de prairies fleuries.

Que c’est beau, toujours avec des gens encourageants et souriants.
Plus de coca mais du thé sucré. Une fois dilué ma foi, c’est agréable .
Nous repartons et il nous reste 22Km à faire encore avec 500 mètres de dénivelé +. Une bagatelle oui, mais un petit pétard nous attend devant nous. C’est bon quand ça grimpe et que ça pique.

Sur le parcours j’ai pu côtoyer un jeune coureur non voyant (désolé je ne me rappelle plus de son prénom). Il courait avec une canne, qui se terminait par une boule servant de guide pour le sol devant lui. Plus tard, j’apprendrai qu’il a aussi une sorte de guide vocal lui indiquant le parcours.

Quand je lui ai demandé “alors la course? finisher?”
Il m’a repondu “ben oui .”

Il faut savoir qu’au préalable, il est venu agrémenté son aide gps en venant balisé un peu plus le tracé avec un ami. Un grand bravo à lui.

juste avant l’arrivée

On arrive au dernier ravitaillement avec barrière horaire.

Celui juste avant le château. Il y a du monde puisqu’on y retrouve ceux du 109km. Il est 14h environ je précise. Ces gaillards courent depuis plus de 16 heures quand même. Respect.
De quoi bien manger et bien boire.

Nous n’avons qu’une envie, c’est de passer enfin dans le château.


Et la surprise est belle, puisque les bénévoles nous accueillent en tenue d’époque, nous parlant avec un dialecte médiéval. C’est top.


Nous courons sur le flanc des remparts, sur un plancher de bois craquant sous nos pas lourds. Puis descendant les escaliers en pierre.

Direction la montagne des singes à présent.

Là c’est rocailleux, et ça descend. Ma partie préférée en Trail. Du technique comme il faut.

Ce qui est super sympa, c’est de se retrouver entre deux sentiers parmi les touristes du coin.

Ils nous regardent bizarrement, se demandant d’où nous sortons. Et quand nous répondons à un passant ce que nous faisons là, la réaction faciale est assez marrante.
C’est entre du respect et de la pitié. Mais toujours dans la bonne humeur.
On redescend encore et passage devant la volerie des aigles.
Puis enfin, l’arrivée se dessine devant nous.
On y croit pas vraiment, nous y sommes arrivés.
Pas forcément avec l’enthousiasme habituel mais on y est.

Finisher du premier Trail Long.

Place à une bonne douche, marchant comme des canards jusqu’au camion. Oui un camion douche. Une belle initiative de l’organisation. Tout confort à l’intérieur et pas d’attente car plus d’une dizaine de douches y sont proposées avec porte serviette, banc, repose savon.
Vraiment très appréciable.

Pour finir, si vous voulez faire votre premier Trail long, et que le côté technique vous rebute, je vous le conseille fortement. Mais attention, il est très roulant et peut vous mettre dans l’épuisement sans vous en rendre compte.

Au pire inscrivez-vous et avisez comme nous l’avons fait

https://www.ultra-thk.com

Merci Karine D pour ses photos: https://www.flickr.com/photos/148380561@N08/albums/72157710724727428?fbclid=IwAR2xwOuq6W967ccZ1VR3MJqkdcQcYdyYGffphAWgqL-zMMt8Vv_OQexxqBM

Merci à Charly aussi: https://www.flickr.com/photos/148380561@N08/albums/72157710688036486/page1?fbclid=IwAR2p8vpINIdkU19NgTY3OXi0U1KSIO_JPp6wod3zcQyC0fx8TSz9Z5tLoh0


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire