Vous êtes un vrai runner si…

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Allez, avouez, vous êtes accroc à ce sport !
Vous en êtes si sûr ?
Il suffit de voir si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces situations.
Je me suis amusé à revivre des moments vécus en les écrivant, avec une touche d’exagération . Quoi que.
Je vois déjà vos petits sourires en coin en lisant toutes ces énumérations.
Les dernières sont mes préférées j’avoue.
Partagez cet article à un proche qui vous connait bien. Cela devrait animer une soirée par la suite 😉
Bonne lecture .

Une fois votre sortie sportive terminée, vous synchronisez votre sortie sur les réseaux sociaux.

C’est parti pour les likes et commentaires.
Vous ne vous arrêtez pas là. Les stats de la semaine, du mois et de l’année sont balancées à tout va.
S’en suit une avalanche aux infos sur le nombres d’heures, de distances et dénivelés cumulés. Vous n’arrivez plus à vous en passer.
Histoire de voir si vous avez le record du single. Celui où vous avez tiré la langue jusqu’au sol pour y arriver.
Ablation des temps de pause mis sur la montre pendant les moments où on ne courait pas. On ne me la fait pas hein? Si si je vous ai vu là bas haha.

Vous parlez dès que possible de votre course à vos amis, famille. Même s’ils ne demandent rien.

C’est plus fort que vous. Il faut absolument glisser un mot sur la sortie du jour. Montrer le beau paysage en photo. Expliquer le bien-être que vous avez ressenti.
Même si vous avez bien remarqué que la plupart du temps, ils s’en moquent bien de ce que vous leur racontez. Mais ils vous aiment tant. Alors ils écoutent sans trop comprendre la torture que vous vous infligez.
Quel bande d’ingrats 😉

Vous avez plus de vêtements de running que de vêtements civils. Le reste vous importe peu.

Avant il y avait un petit coin du dressing où il y avait un short et deux t-shirts en boule réservés au sport.
Maintenant, c’est tout un dressing spécifique sport laissant un peu de place aux autres vêtements fades de tous les jours.
De tout façon quand vous n’êtes pas en tenue de sport, c’est en tenue sport-wear que vous vous sentez le mieux.
Allez dimanche midi pour le repas chez belle maman promis, je met un jean et un chemise.

Vous connaissez vos temps de référence par coeur.

Mon record sur 10 km ?
Je m’en rappelle bien, c’était le 5 mars à « Pétaouchnok« . Température de 8 degrés avec vent de face. J’étais en débardeur rouge, mais j’avais froid , au 5ième kilomètre j’étais chaud. J’ai mangé 2 dattes au ravito …..
Pourtant je n’étais pas à fond, je pouvais encore pousser un peu. Je suis sûr de pouvoir battre encore ce chrono.

Le budget sport devient inavouable.

Entre les tenues qui coûtent un bras, les chaussures qui suivent le coût du baril de pétrole et se flambent tout aussi vite. Les dossards à des prix toujours plus exorbitants. Les hôtels du séjour de la course voir les transports. La nourriture spécifique. Les soins de récupération … Sans compter les abonnements aux applications running.

On est mal patron, on est mal ! Ouais nous sommes dans de beaux draps c’est vrai. Quoi, une drogue vous dites? Meuh non, j’en connais un il est pire lol.

Un jour sans sport c’est un jour sans tout court.

1 jour de récupération ? Ah non . C’est plus fort que vous. Si ce n’est pas du run, ce sera du vélo ou de la natation. Pourquoi pas de la PPG tiens.

Sinon il y a le gazon à couper. Quoi ? non ça ira, je suis crevé je le ferai demain.
Bon j’exagère…. à peine 😉

Le dimanche matin réveil à 6h c’est normal.

Le doux son du réveil le dimanche matin. Mais vous êtes toqué?
Ben oui, c’est sortie longue dimanche.
La semaine on ne veut pas en entendre parler de ce réveil. Pourtant le week-end c’est l’appel au front pour une sortie kiff.
Et les autres nous regardent en grimaçant de douleur pour nous.
Peuvent pas comprendre ces ignares, un jour ils verront. Oh oui un jour ils verront.

Vous connaissez vos dates et lieux de courses que vous souhaitez réaliser l’année prochaine avant même de savoir où et quand vous partirez cet été en vacances.

Et ben oui. C’est comme ça. On s’inscrit à des courses le jour de l’ouverture des inscriptions. Et c’est de plus en plus tôt. Tellement tôt, qu’on a pas encore posé les congés de l’année suivante.
Pas grave je m’arrangerai avec mon patron.
En revanche pour les vacances, on a jamais attendu le jour de l’ouverture des réservations pour sauter dessus. En tout cas pas plus d’un an à l’avance.

Une touche de dérision dans cet article. Cela fait du bien de ne pas trop se prendre au sérieux.
Rappelons-nous que c’est la chose la plus importante à faire, du moment que l’essentiel est déjà fait.  » Slogan de la team Salomon ».

Si cet article t’as plu, n’hésites pas à me laisser un bref commentaire. 2 minutes de ton temps, pour partager des anecdotes amusantes.
Je t’invites aussi à télécharger mon bonus gratuit juste en bas de l’article (si ce n’est pas déjà fait ).

Vous souhaitant bon run les sportifs accrus mais pas que.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT votre Bonus :

Les 5 erreurs que la plupart des Runners font"