La PPG est-ce pour toi ?

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Voilà un sujet souvent mis à l’écart. Moi-même, avant d’avoir essuyé plusieurs blessures, je n’en avais même pas connaissance .
Depuis c’est la révélation ultime, complémentaire à la pratique du sport. Au bien-être au quotidien.

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est de la PPG, pourquoi, pour qui, et où la pratiquer.
Vous ne pourrez plus dire je ne savais pas.
C’est parti, bonne lecture.

La PPG c’est quoi ?

La PPG ou plutôt la Préparation Physique Générale, est un ensemble d’exercices qui permettent d’améliorer, de renforcer l’ensemble de la musculature du corps.

Pourquoi la pratiquer ?

Pour le corps :
Cela va vous permettre de renforcer comme dit ci-dessus, toute la musculature selon les exercices ciblés. Mais aussi, toutes les parties tendineuses et articulaires. Elle vous permettra de mettre en évidence les faiblesses de votre corps. Les zones les plus sensibles vous titilleront plus rapidement le lendemain de vos exercices par exemple.

Ces exercices vont vous armez pour les blessures les plus répandues du sportif. En effet, la plupart des blessures proviennent souvent d’une faiblesse musculaire ou tendineuse. Si vous les travaillez en amont pour les renforcer, il est évident qu’elles ne surviendront pas à la volée. Bien évidemment, d’autres facteurs entrent en jeu. La fatigue, le surentraînement ou le type de chaussures

Vous allez aussi progresser plus rapidement, car la PPG a la qualité d’améliorer les capacités physiques . Pour le runner, cela veut dire clairement aller plus vite. Et oui, tout le monde veut aller plus vite, mais peu de gens le savent que la PPG est un allié dans votre progression.
Le corps sera plus tonique, plus vif.
Vous allez aussi devenir plus endurant.
Améliorant ainsi votre foulée, celle-ci sera plus économique sur le long terme.

Pour l’esprit:
Vous ressentirez un état de bien-être après votre séance, quelque soit votre niveau. Le sentiment d’avoir accompli quelque chose de bon pour vous .

Le gain d’énergie sera bien là. Le simple fait de concrétiser un objectif que vous aurez décider de réaliser vous permettra de vous affirmer comme jamais.
A présent vous savez …..Vous savez que vous en êtes capable. Un vrai coup de boost pour la confiance en soi.

Pour qui ?

Pour tout le monde:
Comme mon kinésithérapeute le dit, tout le monde devrait faire de la PPG toute sa vie ( à niveau différent bien évidemment ).
Notre mode de vie moderne nous enquilose, et la musculature fond comme neige au soleil.
Moins nous bougeons et plus les douleurs chroniques peuvent apparaître.
Qui n’a pas de problème de dos ? de douleurs gênantes à répétitions ?
Le fait de faire des exercices de renforcements musculaires ciblés à vos problèmes de santé, vous permettra de réduire grandement les douleurs du quotidien.
Pratiquer le renforcement musculaire de manière douce, est un réel atout pour votre capital santé durant toute votre vie.

Pour le sportif bien évidemment:
Les bénéfices ne sont plus à prouver, pourtant souvent laissé de côté par la grande majorité des sportifs.

Ne soyez pas comme cette grande majorité.

Il est temps de s’y mettre.
Le sportif régulier qui ne pratique pas de renforcement musculaire, se confronte à des blessures à répétitions.
Celui qui en revanche pratique régulièrement, tout comme les sportifs de haut niveau d’ailleurs, pourra progresser de manière régulière.

Les précautions avant de se lancer ?

Super vous êtes motivés à vous lancer !
Laissez-moi vous mettre en garde sur les débuts. Bien souvent trop dur au départ, soit vous allez vous faire une belle douleur, blessure, soit vous pouvez très bien vous en dégoûter.
NON !
Il faut démarrer léger. Même si cela vous paraît simple au départ. Mieux vaut faire une séance douce et bien assimiler les positions, mouvements, que de se tordre de douleur sur le coup.
Partez sur le principe de l’effet cumulé. Une régularité vaut mieux que du puissant une fois de temps en temps. Les résultats seront bien meilleurs pour vous.

Ensuite, quel est votre état de santé ? Bien prendre en compte vos pathologies respectives. Selon ces critères, adaptez les exercices voire bannissez certains au début, le temps d’au moins avoir un retour d’expérience sur l’ensemble des exercices choisis.

Pour vous donner mon retour d’expérience, le gainage à mes premières tentatives fût un échec. Ayant des douleurs dans le bas du dos, j’ai opté pour des exercices plus doux. J’ai même mis de côté le gainage, en prenant le temps alloué à celui-ci pour pratiquer d’autres exercices .
6 mois plus tard je pratique le gainage avec force et rigueur. Du coup, si ça marche …. Appliquez point barre 😉

Ou la pratiquer ?

Alors là, le choix est vaste. Praticable où l’on veut, en extérieur comme en intérieur. En groupe tout comme en solo.
Vous pouvez trouver des groupes d’entraînements via internet. Ils proposent des séances gratuites via les réseaux dernièrement. C’est juste top.
En salle aussi, il y en a partout. Pas d’excuse, lancez-vous.
Le ridicule ne tue pas et cela peut devenir super sympa vous verrez.

En solitaire chez soi, ma version préférée j’avoue. Mais cela demande une maitrise des mouvements, ainsi qu’une volonté et une certaine rigueur.
Le côté positif, c’est que personne ne verra vos premiers pas dans ce domaine 😉

Point très positif, nulle besoin de matériel. Le poids du corps suffira. Pour aller plus loin, quelques accessoires de tortures vous seront nécessaire. Mais n’allons pas trop vite pour l’instant 😉

Et s’il vous manque la motivation nécessaire à la pratiquer ainsi, vous pouvez nicher les astuces dans cet article . Les motivations concernent la course à pied. Néanmoins, les astuces restent les mêmes .

Vous voulez rire, vous donner de la motivation pour vous lancer ?
Cliquez-ici pour découvrir les défis du quotidien réalisés lors du confinement.
N’hésitez pas à me faire un retour dans les commentaires.
Vous êtes libre de vous abonner à ma chaîne Youtube aussi .

Quand la pratiquer ?


Il y a deux écoles. J’aime marier les deux en fait.
Pour l’entretien, la pratiquer deux fois par semaine en continu, est un excellent choix. Les résultats viennent vite ensuite. Attention à se laisser un jour de repos entre les séances voire deux jours pour les débutants.

Sinon la PPG peut se faire en forme de bloc de séances sur quelques semaines, couplés à une prépa spécifique. Ce que je fais à présent. On ressent une réelle force au fur et à mesure des séances. Cela demande un effort supplémentaire, quand on réalise déjà 4 séances running dans la semaine comme je le fais, lors de mes préparations spécifiques pour une compétition.

J’aime donc coupler les deux façons, toujours avec le côté sensation, plaisir que je mets en avant depuis mes débuts sur ce blog.
Donc si un jour , une semaine grand max, vous ne vous sentez pas d’en faire, laissez tomber. Octroyez-vous ce repos et reprenez la semaine d’après. C’est toujours préférable pour l’état d’esprit, au risque de vous dégoûter ou de mal faire la séance.

Et pour la durée ?

15 à 40 minutes suffiront. En alternant les exercices sous forme de circuit.
Je réalise la séance qu’une fois dans la semaine lors de mes prépas , mais pour les plus assidus, profitez des séances cumulées pour faire des muscles ciblés. Le haut le mardi, le bas le jeudi…
Pratiquez le gainage sur les deux séances peut se faire aisément aussi.

A présent, vous savez ….
Vous connaissez les bienfaits de ce type de séances. Pourquoi les réaliser et ce qu’il risque d’arriver si vous ne les pratiquez pas.
Qu’attendez-vous ?? Hop allez on se lance. Planifiez vos séances et faite brûler les calories pour être au top de la forme.
GO


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Mes Conseils

1 commentaire

Stephane Doublevé · 14 décembre 2020 à 6 h 47 min

Ahhhh la ppg, 2 ou 3 fois par semaine depuis des années. Bon par contre jamais plus de 20 min, desfois moins mais quel bien fou pour cibler et renforcer certains muscules. Bel article

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT votre Bonus :

Les 5 erreurs que la plupart des Runners font"