Mes dernières lectures running, Trail, et sports en général.

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Si vous avez le sentiment de vouloir évoluer sans savoir par ou commencer, je vous suggère ces quelques livres pour progresser rapidement.

Je vous fait un récit sur mes dernières lectures qui m’ont marqué ainsi que ceux que je reprend très souvent en mains.
Riche de connaissances pour éviter les blessures et autres déboires.

Ces quelques livres m’auront vraiment plongé dans un univers passionnant.

Le savoir, les expériences de ces mentors du sport et de l’état d’esprit qu’il faut se forger avec le temps.
Je me permet de vous partager les liens affiliés Amazon qui me permettent de faire vivre ce blog.
Libre à vous de cliquer dessus ou non.
L’essentiel est de transmettre et partager nos richesses pour évoluer avec bienveillance 😉

L’Antartique, le rêve d’une vie de Mike Horn.

“Traverser l’Antarctique, c’était mon rêve d’enfant. J’ai décidé d’affronter cette immensité blanche en empruntant un itinéraire jamais exploré, le plus long que l’on puisse envisager : 5 100 km d’une trace presque rectiligne, avec, devant moi, la solitude, les champs de crevasses, les tempêtes de neige, les températures glaciales. 

Cette traversée m’obligera, je le sais, à battre des records de vitesse pour ne pas être englouti par l’hiver. On me prédit l’enfer, une course contre la mort. Après trois semaines de bateau pour rejoindre le continent au milieu des icebergs, je plante fermement mes bâtons dans la glace, mes skis bien parallèles, un traîneau de 256 kg fixé aux épaules. 

L’espace d’un instant, mon cœur se serre. Comme un début de vague à l’âme. Je repense alors à Cathy, ma femme, qui, avant de rejoindre les étoiles, m’avait soufflé : « Vis pour moi, Mike, vis pour nous deux. » Je ne me retournerai plus. Je regarderai devant. Armé de mon seul ski-kite et de mes mollets, je suis loin d’imaginer l’épreuve qui m’attend.” 

Le 7  février 2017, à 22 h 50, Mike Horn, seul et sans assistance, achève sa traversée de l’Antarctique. 5 100 km en 57 jours dans des conditions extrêmes qui l’ont poussé au bout de sa résistance. 

Un incroyable combat contre les éléments qui fait de cet aventurier de 51 ans le plus grand explorateur des temps modernes.

Vouloir toucher les étoiles , toujours de Mike Horn.

 » On ne grimpe qu’une fois la montagne de la vie. Il faut savoir vivre ses rêves.  » 
Mike Horn est un aventurier de l’extrême connu dans le monde entier pour repousser les limites du possible. Il a descendu l’Amazone, suivi la ligne de l’équateur, traversé la longue nuit polaire. Il a marché sur la glace, parcouru le désert, descendu des rapides, frayé son chemin dans la jungle. 
Jusqu’à ce pari fou : gravir, avec trois amis, quatre 8 000 mètres à la suite dans l’Himalaya. Sans oxygène, sans cordes, en  » style alpin  » le plus pur, à la seule force de la volonté… 
Pour la première fois, ce conquérant de l’impossible se dévoile. Il nous parle de ses motivations profondes, de ses inspirations et de Cathy, sa femme, sa croix du Sud, récemment emportée par la maladie et dont l’esprit accompagne chacun de ses pas. 
 » C’est à la fois un carnet de voyage extrême et un journal intime. Entre deux défis, Mike Horn fend l’armure. Avec cette aventure intérieure, la brute frappe cette fois en plein cœur.  » Vincent Mongaillard – Le Parisien

L’ascension du Mont Blanc de Ludovic Escande.

Quand Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson emmènent leur ami sujet au vertige à 4 800 mètres d’altitude…
Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile. L’écrivain lui lance :  » Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc !  » 
Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, les parois vertigineuses, la haute altitude et le manque d’oxygène. La voie que lui font emprunter Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson est périlleuse pour un débutant. Mais c’est le plus court chemin pour retrouver goût au bonheur. 
Avec sincérité et humour, Ludovic Escande raconte cette folle ascension qui est aussi et surtout une formidable aventure amicale, littéraire et spirituelle. 
«  Un récit ubuesque et touchant.  » Jérôme Garcin – L’Obs

 » Entre pizzerias, copains, refuges, cuites et cordées. Une autre face de la montagne.  » Libération

Kilomètre zéro de Maud Ankaoua.

Et vous, jusqu’où irez-vous pour sauver une amie ?

Maëlle, directrice financière d’une start-up en pleine expansion, vit le rythme effréné de ses journées ; sa vie se résume au travail, au luxe et à sa salle de sport. Ses rêves… quels rêves ? Cette vie bien rodée ne lui en laisse pas la place jusqu’au jour où sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service. Question de vie ou de mort.

Maëlle, sceptique, accepte la mission malgré elle. Elle rejoint le Népal, où l’ascension des Annapurnas sera un véritable parcours initiatique.

Quand la jeune femme prend conscience que la réalité n’est peut-être pas celle que l’on a toujours voulu lui faire croire… c’est sa propre quête qui commence. C’est au cours d’expériences et de rencontres bouleversantes que Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie. Mais réussira-t-elle à sauver son amie ?

« Vous devez trouver à l’intérieur de vous-même l’endroit où rien n’est impossible. » 
Deepak Chopra

Plus rapide que l’éclair d’Usain Bolt

« Donnez-moi un challenge, un objectif, un combat et quelque chose se passe – je me révèle. Mes foulées s’allongent, mon corps se déplace plus vite. Lancez-moi un défi et je le relève aussitôt. Je gagne des courses et pulvérise les records depuis l’âge de 15 ans, mais pour y arriver, je me suis toujours battu. J’ai dû surmonter de nombreuses blessures, me reconstruire après un accident de la route et résister à la pression. J’ai remporté six médailles d’or olympiques et huit titres de champion du monde parce que je suis toujours au top lorsque c’est capital. J’ai relevé tous les défis en devenant l’homme le plus rapide du monde. Voici mon histoire.« 

Courir ou Mourir de Kilian Jornet

Vous pouvez trouver un récit détaillé sur mon blog en cliquant ici.
Qu’est ce qui fait courir Kilian Jornet ? Quelles sont les pensées, les motivations profondes de cet extraterrestre du trail ? « Sky runner » à l’assaut des sommets et du ciel, il multiplie les exploits : quatre fois champion du monde de skyrunning, champion du monde de ski de montagne, il bat aussi des records en courses rapides comme la traversée du GR20, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc ou l’ascension du Kilimandjaro. De son premier « 4 000 » réalisé à l’âge de 7 ans au défi mondial Summits of my Life, Kilian Jornet revient sur son destin de champion. Cet athlète d’exception nous livre un témoignage palpitant sur sa passion pour la course et la montagne et sur sa philosophie de vie profondément ancrée dans sa pratique sportive et son amour pour les grands espaces.

La frontière invisible tjrs du grand Kiki. 😉

Après le succès international de son premier ouvrage  » Courir ou Mourir « , Kilian Jornet a repris sa plume et propose  » La frontière invisible « . Un livre où le prodige catalan expose sans ambages sa passion de la montagne, son attirance pour les sommets et pour les nouveaux défis les plus insensés : records d’ascension du Mont-Blanc, du Cervin, etc. A travers le récit parfois poignant de ses expéditions dans les plus grand massifs de la planète, l’athlète ibérique réalise aussi une véritable introspection sur sa personnalité, son besoin de solitude, la notion de risque et de mise en danger, et sur ses doutes liés à sa passion dévorante pour la montagne. Jornet renoue ici avec un style étonnant où il mêle harmonieusement fiction et réalité, pour exprimer encore mieux la complexité de son personnage. Un ouvrage fort, intense, et riche en émotions, attendu par un public nombreux.

Philosopher en courant de Serge Girard

Serge Girard a battu le record de la plus longue distance parcourue à pied (26  240  km en 433  jours), mais, en réalité, l’exploit physique n’est qu’un prétexte pour mener une vie de nomade. La vie dont Serge Girard rêve n’a rien de bien compliqué  : lacer ses chaussures tôt le matin, courir 70  km, dîner d’un plat de pâtes, se coucher, et recommencer le lendemain.
«  Aux Fidji, les gens que j’ai croisés sur le bord de ma route m’ont dit que j’étais un coureur de très longues distances, et c’est une expression qui me plaît bien. Cela n’aurait aucun sens de me comparer à un marathonien, par exemple. Il aurait l’impression de marcher en allant au même rythme que moi. Ce sont deux disciplines très différentes  », dit celui qui estime que ses road-trips sont avant tout une expérience intérieure. «  Il y a quelque chose de fascinant à faire bouger son corps sur d’aussi longues distances et aussi longtemps. Ce type d’effort fait fonctionner le cerveau de manière très étonnante.  »
Ce livre n’est pas tant le récit d’exploits qu’un témoignage et une réflexion sur la lenteur, l’effort, philosopher en marchant
  
Serge Girard traverse, depuis vingt ans, tous les continents en courant, sans un jour de repos, à raison de dix heures de course quotidienne. De janvier  2016 à avril 2017, il a réalisé un Paris-Paris viaLisbonne, Miami, l’Alaska, Hawaï, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud, la Namibie…

Bien-être & Jogging de Serge Cottereau.

Serge Cottereau, ex-coureur de 1.500 mètres de niveau national et vainqueur à quatre reprises des 100 km de Millau, publiait, il y a 30 ans, l’Encyclopédie pratique du jogging considéré comme ouvrage de référence sur le jogging (réédité à 9 reprises). « Homme d’une extraordinaire expérience… La justesse de son analyse, ses réflexions et recherches constantes, et surtout son permanent souci pédagogique, en font le plus attentivement écouté et lu des vulgarisateurs de l’art de mieux courir ». C’est ainsi qu un journaliste présentait Serge Cottereau dans une revue sportive. Pourtant celui-ci a, de son aveu, encore beaucoup appris depuis ce temps-là. Cette nouvelle synthèse est encore plus mûrement étayée et réfléchie. Bien-être et jogging est son ouvrage le plus complet et sans doute le plus surprenant. Il resitue la pratique du jogging enrichie de toute son expérience d’athlète et d’entraineur (il a reçu plus de 4000 stagiaires). Il précise, développe tout ce qui le jogging et bien d’autres choses peut aider à améliorer notre bien-être, afin non seulement de réaliser de meilleures performances si on le souhaite, mais d’être mieux dans sa tête, donc mieux dans sa vie, et augmenter son aptitude au bonheur. Toutes choses simples capables de nous conserver le plaisir de vivre et la faculté de jouer avec son corps, avec ses cinq sens, d’en jouir, de courir avec aisance et plaisir… sans presque de limite d’âge ! Il faut très peu de choses pour casser notre aptitude à gambader. Il faut aussi quelques bons conseils, tous simples (lorsqu on les connaît), pour repartir pour 20 ou 40 ans de plus. La forme, la santé, c’est bien plus que seulement les plans d’entraînement présentés dans ce livre. C’est aussi bien plus simple que vous ne l’imaginez. Vous découvrirez des aspects du bien-être et des moyens de progresser auxquels vous n’auriez jamais pensés et que vous n’avez jamais trouvés dans un ouvrage sur le jogging.

Les clés pour performer sans se blesser de Cloé Lanthier.

Un guide pour apprendre à identifier les pathologies du traileur, pour mettre en place des techniques de prévention et ainsi se prémunir de la blessure plutôt que la guérir !

Le trail est une discipline exigeante qui nécessite d’allier endurance, force musculaire et souplesse. Jugé comme étant traumatique, les blessures y étant associé sont courantes, mais ne sont pas une fatalité. Savoir identifier les facteurs de risque, avoir une bonne connaissance de son corps, s’écouter, composer un entraînement adapté et des stratégies personnelles peut permettre de limiter les impacts négatifs sur le corps.

À l’attention des traileurs occasionnels, réguliers ou compétiteurs, ce guide illustré délivre les clés pour repérer et identifier les affections, améliorer sa technique de course, maximiser l’élasticité de son corps, optimiser son niveau de forme, créer une route d’entraînement saine et efficace. Les stratégies de prévention que vous délivrent l’auteure n’ont qu’un seul but : courir avec passion en étant pleinement épanoui.

https://amzn.to/3gu7cBzLa BIBLE du Running de Jerôme Sordello.

Jérôme SORDELLO s’appuie sur sa longue expérience en tant que coureur, entraîneur et expert dans des médias spécialisés pour vous proposer un véritable ouvrage de référence, unique en son genre.

Son objectif est de regrouper les dernières avancées scientifiques et pratiques pour vous permettre d’optimiser votre entraînement en course à pied, que vous débutiez ou recherchiez la performance.

Il répond précisément à toutes les questions que vous vous posez, quels que soient votre niveau et vos objectifs. Les coureurs confirmés profiteront quant à eux de plans d’entraînement suivis par des marathoniens et des traileurs de très haut niveau.

Santé et bien-être du coureur, le pied et la foulée, méthodologie et planification de l’entraînement, séances clés, préparation physique, psychologie, diététique, équipement, stratégie et tactique de course, gestion des épreuves… Pour en faciliter la lecture, chacun des 24 chapitres peut être consulté indépendamment en fonction de vos besoins.

De la théorie à la pratique, voici le support incontournable pour votre progression !

A propos de Pré de son ami d’enfance Daniel Charneux.

Pete Miller, un jogger vieillissant, a été l’ami de Steve Prefontaine, une légende du demi-fond américain. Arrivé à l’âge de la retraite, il décide de raconter – avec pour toile de fond la participation des Nifty Tortoises, son équipe de vétérans, au célèbre Hood to Coast Relay et l’histoire des États-Unis des années cinquante à nos jours –, l’épopée sportive de celui que ses supporters surnommaient «â€‰Pre ». Un athlète qui professait une haute opinion de son sport :  Selon Steve, l’important n’était pas la victoire, mais la manière. Gagner une course en la gérant, restant prudemment derrière pour démarrer dans le dernier tour, c’était bon pour les poules mouillées, pour les comptables. Ce n’était pas ainsi que lui, Steve Prefontaine, voyait la course. “Et comment la vois-tu, la course, toi, Plouc, avait demandé Bowerman ? – Comme une œuvre d’art, coach ! Une œuvre d’art.”.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT votre Bonus :

Les 5 erreurs que la plupart des Runners font"