Le petit déjeuner sain du sportif.

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand on commence la course à pied, la première des raisons de démarrer est la perte de poids.
C’est une bonne chose oui. Mais il existe une possibilité que vous pouvez mettre en application très rapidement. C’est votre alimentation.

Longtemps j’ai cru qu’il fallait d’abord se mettre au sport, et par la suite changer ses habitudes alimentaires avec le temps.

Je me trompais lourdement. Parce que le tandem du sport et de l’alimentation est une vraie bombe à résultats.

Se voyant à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. J’ai grandement évolué dans ma pratique sportive grâce aux repas plus équilibrés.

Après cette prise de conscience en introduction, je reprends mon sujet qui est le petit-déjeuner.

Autant commencer à vous donner les bonnes notions en parlant du tout premier repas de votre journée.

Première chose, quel que soit le repas que vous préparez, il faut le faire avec une notion de plaisir. Prendre le temps de le préparer avec enthousiasme.


Il doit être beau et bon. Nous mangeons avec les yeux en premier.

Je vous donne donc le petit déjeuner que je prends tous les matins. Qui me plait à préparer comme à manger.
Comblant tous les apports nécessaires au sportif qui veut performer et prendre soin de sa santé.

Comme Hyppocrate disait. « Que ton alimentation soit ta première médecine« .

Pour tous les aliments dont je vais vous parler, il faut se donner une ligne de conduite à tenir quand cela est possible.
Les aliments choisis doivent être non transformés à l’achat. De préférence bio, cela va de soi. Sans sucres ajoutés c’est bien mieux.
Et on évitera les produits dit type blanc ( ceux-ci sont transformés ).
Pour y voir plus clair, j’en parle dans un vidéo ici.

Allons-y.


Un bol de porridge, comprenant comme base des flocons d’avoine et du lait végétal. A la cuisson, il m’arrive par gourmandise de rajouter un peu de miel .
La préparation du porridge consiste à mettre les flocons d’avoine dans du lait chaud. Remuant le plus souvent possible, le mélange doit être ni trop liquide ni trop pâteux. A la première ébullition j’arrête la chauffe et retire du feu. C’est prêt à servir.
Après cuisson et un léger refroidissement, j’y ajoute des oléagineux. Des fruits à coques (amandes, noix, noix de cajou… ) avec quelques cranberries séchées. Puis j’y rajoute un fruit découpé en petits morceaux ou rondelles et mes deux favoris sont le kiwi et la banane.
Ce bol est coloré et onctueux. Le plaisir des yeux est important.

Mixez les couleurs

A côté de cela, je me fais un oeuf sur le plat et j’y ajoute un peu de sel pour le goût et du curcuma.
Précision pour les oeufs que j’achète, en plus d’être bio ils ont le label bleu blanc coeur. Ce qui signifie que les poules sont nourries en partie aux graines de lin. Source riche en omega 3, que l’on retrouve dans l’oeuf justement.

Et enfin je mange un yaourt de lait de brebis entier. Plus onctueux que le yaourt traditionnel. Et pour les sceptiques, le yaourt de brebis n’a aucune odeur. C’est celui de chèvre qui sent fort en revanche.

La composition finale.

Explication du choix de ses aliments :

L’oeuf étant un très bonne source de protéines, qui à pour effet aussi de ralentir le pic d’insuline, évitant ainsi le coup de pompe 2 à 3 heures après.

Les oléagineux sont des sources de graisses de très bonnes qualité. En plus de cela, ils sont riches en omega 3 et 9. Tout en portant une part non négligeable de protéines végétales .

Les flocons d’avoine, produits céréaliers est une source de glucide, dit sucres lents avec un indice glycémique bas. Il est aussi plus pauvre en calorie .

Le choix des aliments, très important

Le lait végétal me permet de réduire mon apport en produits laitiers. Attention à ne pas se faire avoir avec les ajouts en sucre dans la composition.

Le fruit entier, non pressé pour conserver toutes ses fibres.
Celles-ci ont un rôle majeur pour réduire l’assimilation du sucre. Au lieu du jus qui est une bombe de sucre. L’assimilation est plus rapide, en revanche elle sera plus lente pour le fruit naturel. Plus régulière.

Le yaourt de chèvre me permet d’avoir un apport en produit laitier minimum.

J’espère que cet article vous donnera l’envie de vous faire plaisir dans votre petit déjeuner.

N’hésitez pas à partager cet article, si vous pensez qu’il peut aider une connaissance à prendre soin d’elle .


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Alimentation

0 commentaire

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT votre Bonus :

Les 5 erreurs que la plupart des Runners font"