Comment bien choisir ses chaussures (Trail-Running)

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui n’a jamais acheté un objet selon son aspect visuel ?? Moi le premier bien-sûr. Et les sociétés misent beaucoup sur l’aspect marketing forcément.

Vous savez pourquoi ?

80% de ce que nous achetons passe par la case émotionnelle avant le rationnel.

Il est plus facile de vendre: “une paire de chaussures avec nouvelle technologie d’amorti, pour améliorer votre rebond de 15%”.
Au lieu de : “semelle pronatrice pour maintenir le pied plus droit avec mousse compensée”.

La premier slogan est plus aguichant c’est vrai, je vous l’accorde.

Faites table rase des slogans.

Je vais vous expliquer, les VRAIS critères à prendre en compte pour l’achat de votre paire de chaussures, vont bien au delà de l’aspect visuel qui est futile en mon sens.
Vous allez apprendre à réclamer ce que vous avez besoin en premier lieu.
On ne vous prendra plus pour un rigolo mais pour un runner qui soigne son corps grâce aux étapes de choix que je vais vous lister.

Premièrement, il faut savoir sur quel type de sol vous souhaitez les utiliser.


2 grandes familles: ROUTE et TRAIL.
° Première famille concerne le bitume et les chemins de parcs comme terre rouge, crassette à la limite.
° La deuxième famille commence à l’entrée des bois, la montagne, la rocaille.

Un sous-critère dans le critère TRAIL à vraiment prendre en compte. Le type de sol Trail. Les crampons pour sols boueux ne sont pas les mêmes que sur tout autres types de sentiers. A prendre en compte dans votre choix si tel est le cas dans votre pratique.

La semelle blanche ci-dessus, est idéale pour courir sur sol boueux. Les crampons sont profonds et bien espacés.

Ensuite, quel est votre type de foulée?

Si vous optez pour la gamme route, il vous faut ABSOLUMENT connaître votre type de foulée.
Je détaille tout ceci dans un article ESSENTIEL dédié ici : https://courir-et-bien-être.com/comment-eviter-la-blessure-apprends-a-reconnaitre-ton-type-de-foulee/

Pour le Trail, cette caractéristique néanmoins intéressante ne vous servira pas dans le choix de chaussures car la foulée n’est pas corrigée dans les chaussures vu les irrégularités du terrain pratiqué.

Pour finir, quelle distance voulez-vous atteindre, pratiquer ?

Les chaussures n’ont pas les mêmes propriétés pour un 10km que pour un marathon.
Sur 10 km le runner cherche une paire légère et donc souvent très peu d’amorti sur l’avant-pied.
En revanche sur Marathon, l’amorti est un des critères de premier rang. Certes plus lourdes, elles sauront vous aider à maintenir la foulée tout du long.


-Il en va de même pour le Trail.
Selon la distance, les amortis sont plus ou moins différents. Il en va aussi du mesh ( Partie tissu englobant votre pied ).

De 30km à 170km ce n’est plus du tout la même chose.

Une fois tous ces critères ESSENTIELS mûrement réfléchis, vous pouvez vous diriger vers une enseigne sportive digne de ce nom.
Vos futurs escarpins n’attendent que vous.

OUBLIEZ l’option site internet dans un premier temps. Rien de tel que l’essayage, le ressenti.

Le premier choix devra se focaliser sur la perception, votre ressenti. Celui-ci ne peut être jauger sur un site. Et dans ce cas, le choix effectué ne sera que dû à l’aspect général et non à votre pied.

Et cela même si votre meilleur ami vous recommande vivement de vous chausser en “ultra mega pegasus” dont il raffole tant.
Essayez et vous verrez selon vous-même.

Mettons-nous en situation. Vous arrivez donc en magasin spécialisé.

Direction le rayon chaussures. Et si il n’y en a pas en exposition c’est encore mieux.
En effet, le choix doit se faire en premier lieu sur les aspects techniques et non esthétiques.

Ce n’est pas avec vos yeux que vous courez mais bien avec vos pieds.

Puis dites au vendeur que vous cherchez une paire de chaussures
pour type de sol….
avec type de foulée…. (si cela concerne la route)
pour une distance
-éventuellement notifiez-lui votre préférence de marque.

Le vendeur saura tout de suite qu’il a à faire à un runner avisé, et non à un sportif qui demande telle ou telle chaussure parce que le rose est juste top et vous ira bien.
Il pourra vous proposer plusieurs chaussures spécifiques à vos caractéristiques.

Je vous l’accorde le choix est nettement plus restreint. Mais celui-ci sera fait POUR VOUS.


100% adapté à l’utilisation que vous en ferez avec.
Ne vous écartez pas de ce choix.

Une fois deux trois paires différentes choisies pour l’essai, la question de la pointure se pose.
Dans l’inconnu, donnez votre pointure actuelle.
Le vendeur/se saura l’adapté. Je m’explique.

Il faut savoir que la course à pied vous fera gonfler sensiblement le pied.Il va s’allonger en largeur mais surtout en longueur.
C’est LA que le ressenti prend tout son sens. Sans l’essayage, comment savoir si c’est trop petit ou trop grand?

Il m’est arrivé de commander sur internet les premiers temps , lors de l’essayage je me retrouvais à nettoyer la chaussure au mieux pour la renvoyer faute de mauvaise pointure par exemple. Si l’achat se fait en un clic, les retours SAV ne sont plus aussi simples et bien souvent payants.

Revenons-en à l’essayage. Le test simple pour la bonne pointure, est de ne pas avoir le gros orteil collé au fond de la chaussure. Pour le vérifier, tenez-vous debout et regardez avec l’aide du vendeur par exemple, si avec le pouce, un vide est bien présent entre.

Comme sur l’image, vous pouvez voir l’espace laissé vide entre le gros orteil et le fond de la chaussure.

Autre point qui est possible de vérifier, c’est la largeur de pied.
Certaines marques le précise. Notez bien cette référence de largeur, celle-ci vous servira aussi pour les prochains achats. Si vous avez le pied large, sachez aussi que toutes les marques ne proposent pas “encore” du chaussant large forcément.

Salomon réputé pour du chausson pied fin commence à proposer des modèles dit “larges” De bonne augure.

En parlant de pied large, saviez-vous que vous avez un pied plus large que l’autre ?

Là encore aucun souci. Il suffira lors de l’essai de bien essayer les deux chaussures ensembles et non une seule.

Avec un peu d’attention vous remarquerez lequel est plus large que l’autre. Selon les marques, vous pourriez même vous surprendre à prendre 1/2 pointure au dessus.

Ok, maintenant place à l’exhibition. Que vous le vouliez ou non, il faut faire quelques foulées dans le magasin pour finaliser l’essayage. Ce n’est pas négociable, c’est OBLIGATOIRE.
Je dis bien courir et pas marcher.

A présent après toute cette batterie de tests et de critères spécifiques, le choix devrait être mince .

BRAVO, vous avez devant vous les heureux gagnants de cette sélection sans faille.
Faite votre choix ultime. C’est la meilleure paire de chaussures adaptée à vous, à votre foulée et vos exigences.
Alors bleu verte ou taupe, au final à vous de voir.

Mais laissez-moi vous donner encore DEUX autres astuces que j’ai eu de la part d’experts dans le domaine.

-Si vous avez prévu de courir 2 jours d’affilées, il est préférable d’avoir deux paires de chaussures plutôt qu’une. POURQUOI ?
Et bien c’est très simple. L’amorti de votre chaussure une fois la séance finie sera comprimé vous en conviendrez. Normal bien-sûr.


Mais saviez-vous que pour retrouver un amorti optimum, un amorti à l’état originel il faut la laisser reposer au moins une journée entière pour qu’elle retrouve ses propriétés à 100%.
Alors pour atténuer les impacts, il vaut mieux miser sur deux paires ( identiques si vous le souhaitez ) .

-Je terminerais sur cette deuxième astuce de pro. Votre paire de chaussures doit se choisir dans l’idéal en fin de journée.
Rappelez-vous l’histoire du pied qui se gonfle, s’allonge en courant. BINGO, vous voilà au plus proche de cette réalité.

En effet le pied va se gonfler aussi au fil de la journée dû aux multiples pas réalisés.
Une aubaine pour vérifier que lors de vos futures courses, vos petons seront bien à l’aise et non pas serrer comme des sardines.

N’hésitez vraiment pas à user de tous ces atouts dans le choix de vos futurs pneus de route et/ou Trail.



Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Mes Conseils

0 commentaire

Laisser un commentaire