1000 marches à gravir: Urban Trail du Val deBriey

Publié par sebastien le

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Course nature, sur macadam, en forêt…
Et si pour une fois on changeait nos habitudes ?
La bande de joyeux lurons qui m’accompagnent, tentent de faire un Urban Trail.

Mais c’est quoi un Urban Trail?

Et bien c’est une course en ville, ou plutôt dans ce cas précis, dans la vieille ville un peu typée médiévale par moment même. Avec son lot de marches et pas qu’un peu, puisqu’il va falloir en gravir 1000 selon les organisateurs, sur un parcours d’un peu plus de 15 km.

Allez chiche?

Dossard en main sur le parking du plan d’eau de la sangsue, il fait beau et le soleil se lève sur ce merveilleux cadre naturel.
Le plan d’eau est entouré par une nature boisée et vallonée de part et d’autre de celui-ci.

Le plan d’eau de la Sangsue.

La Team est au complet, on a déjà le sourire car nous savons que le parcours nous réserve quelques surprises très sympa.

Je n’en dit pas plus, vous verrez bien.

Départ donné, une belle balade découverte nous attends, et déjà au bout du premier kilomètre ça grimpe.Nous quittons le plan d’eau pour un court moment.
La ville à la topographie d’une cuvette, le plan d’eau étant en bas bien-sûr, je vous laisse imaginer les petites bosses à se taper.
Loin m’en déplaise au contraire.

Passage devant ou plutôt sous la fameuse Cité radieuse .

Bâtiment mythique et connu mondialement. Pour son architecture moderne construite à l’apogée du béton.
Mis en oeuvre par l’architecte ” Le Corbusier”.


Chacun jugera, mais on ne s’attend pas à voir une telle structure au beau milieu des arbres non ?
Pour plus d’info:https://fr.wikipedia.org/wiki/Unité_d%27habitation_de_Briey

Steph au pied de l’immeuble.

Une descente boisée, puis passage vers le village pittoresque de Mance.

Premier ravitaillement, hop je me sers du gobelet souple offert à chaque coureur.

Très bonne initiative. Léger, souple au point de pouvoir le plier et le mettre dans une petite poche ou de l’attacher avec son oeillet prévu à cet effet.
J’ai mis un petit mousqueton à ma ceinture porte dossard, et hop le tour est joué.
Je ne m’en passerai plus sur les courtes distances.

Finit les gobelets pour moi.
Zéro déchet pour les boissons.

Une boucle dans le village, puis retour aux abords du ruisseau “Le Woigot” et retour sur le plan d’eau.
Toujours pas de marche à gravir et nous avons déjà presque 8 Km au compteur.

La fin s’annonce plus hard.

Mais pour le moment la belle surprise c’est ce tunnel qui est fermé d’habitude.
Une ancienne galerie de la SNCF, qui longe le Val de Briey dans sa longueur. Et quelle longueur.

Tout bonnement superbe.

Invité à traversé dans la pénombre avec quelques lumières éloignées, tout en étant captivé par de la musique .
Le générique d’Indiana Jones retentit dans la galerie, et pour être honnête on s’est mis à accélérer, ça donne la patate ce genre de chose.

L’entrée du Tunnel
Ta ta na taaaa Ta ta naaa

Le palpitant au summum, et bam les premiers escaliers, en pierre forcément, un peu émoussés par le temps.

Retour à la réalité mon pépère, va falloir se calmer et gérer l’effort.

Et ça monte , puis redescend, pour mieux remonter par des petites saccades de marches de ci de là, parfois super hautes entre elles, sans rambarde et un petit vide qui ajoute du piquant.

Ca pique et on aime ça

Deuxème ravito, il est le bienvenu, car la température commence à grimper et se faire ressentir.

J’utilise toujours mon gobelet souple. Je vous ai dit qu’il était pratique …. Non ?

Nous sommes donc dans une sorte de sentiers avec des tours, et remparts faits de vieilles pierres calcaires, surplombant le plan d’eau.
Puis, passons à l’intérieur de la vieille ville qui comporte encore des rues pavées.
C’est très joli. Il fait beau en plus, alors la vue est juste superbe.

Zig zag dans la vieille ville, puis on redescend un long single de … marches évidemment.

On entend la musique de l’arrivée et c’est motivant.
J’en profite pour remercier le gens tout au long de la course. Très sympa, nous encourageant de leur fenêtre ou juste à côté de nous.

Et hop on remonte encore, pour finir sur une sorte de chemin verdoyant entre habitations. Assez surprenant car en plein ville on ne s’attend pas à trouver tel chemin.

Entre les habitations du centre.

Un peu fané, je descends les dernières marches. Sauf que… il y a encore une toute petite dernière montée.
En fait ce sera les plus longs escaliers du parcours. L’humour des signaleurs je vous jure. Une petite dernière, facile.

Et je ne parle pas du photographe qui t’attends en haut hein? Ah ils ont de l’humour les gaillards.

Puis l’arrivée, sans aucune marches ouf.
Place à la bière et au casse-croûte, car en plus du cadeau, nous avons droit pour les 12€ d’inscription au breuvage et à la boustifaille.

Qui dit mieux?

Moi je dit chapeau! En plus il y avait une photobox assez sympa.
Prêté par Gotiming: https://gotiming.fr
Si vous cherchez une course en Lorraine, ils proposent beaucoup d’inscriptions en ligne aussi.
Des émoji ainsi que des slogans étaient prêtés pour faire un souvenir unique.
Je vous laisse en juger.

Si ce type de récit vous plait, n’hésitez pas à m’en faire un retour via les commentaires. Je pourrai juger si il est bon de vous en faire plus souvent ou non .

Bon run à tous d’ici là .

Pour prolonger l’éxperience mon ami Antsorun l’a couru et nous en a fait une très belle vidéo comme à son habitude si vous aimez son travail , un petit like a sa page YouTube lui fera plaisir aussi les amis .


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Recit

8 commentaires

Maud MEHNEN · 20 septembre 2019 à 13 h 44 min

Jolie article Seb qui reflète effectivement la jolie course qu’est l’UTVB…j’avais adoré l’année passée sous le même soleil…

Cédric · 20 septembre 2019 à 17 h 29 min

Superbe article qui motive et donne envie de reprendre à fond la course malgré un emploi du temps serré !
De toute façon il va bien falloir s’y remettre, on a rdv en décembre pour la Kanerdall 😉
Merci Seb de partager ces moments.

    sebastien · 21 septembre 2019 à 9 h 50 min

    Merci Cédric, je suis ravi de t’apporter de l’énergie.
    Allez hop un petit 30 minutes pour
    Commencer prêt parteeeeeez.

    Anne Royer · 24 septembre 2019 à 5 h 30 min

    Bravo lecture captivante urban trail programmé dans mon agenda running 2020
    Merci pour ce partage👍

      sebastien · 24 septembre 2019 à 10 h 38 min

      Merci pour ton commentaire, ça me fait très plaisir. J’espère bien en être aussi.

Nanoo · 20 septembre 2019 à 22 h 30 min

Très bel article Seb qui résume parfaitement bien cette course (Ambiance, Particularités, Difficultés…tout y est 👍). Un Urban Trail vraiment sympa à faire ou à refaire 😊

Afrikadonk · 21 septembre 2019 à 21 h 19 min

Sympa tes CR

    sebastien · 22 septembre 2019 à 11 h 36 min

    Merci, si cela peut donner envie de s’y mettre c’est super.

Laisser un commentaire